Laurent Cistac, auteur et réalisateur documentariste audiovisuel

Publié le par Catherine Cuenca



Laurent Cistac
Auteur - réalisateur de films documentaires,
opérateur de prises de vue - steady cam
pratique de l'éclairage - photographe


Habite au pied du massif du Dévoluy. Passionné par la montagne  comme lieu de vie,  un des derniers lieux de nature authentique et un espace de liberté.

Parcours professionnel :

Tout a commencé par deux passions en étant jeune : la pratique de la photographie et le "bird watching"(naturaliste amateur).
Puis il pratique la photographie dans un cadre professionnel pendant 2 ans (importance de l'image). 
Mais cinéphile et très friand de films documentaires, le besoin s'impose naturellement de passer à la narration et au document en images/sons  (par une formation, une Maîtrise universitaire de réalisation de films documentaires).

La conjonction de ces intérêts l'a conduit à devenir dans un premier temps cameraman sur des tournages de films animaliers, avec une parenthèse en tant que guide de voyages naturalistes, en Afrique orientale principalement.


C'est là qu'il découvre le besoin de diffuser un  "message audiovisuel", concernant la condition de vie des hommes, la préservation de la nature et des espèces très menacées, sur les dérives de la société contemporaine, bref, passer au-delà du discours puérils de certains films animaliers à contenu limitatif. 

Au cours de ses voyages, il est sensibilisé au sort des peuples en relation étroite avec la nature, menacés d'assimilation (par exemple les derniers Bushmen de Tanzanie, les populations Chaggas les "jardiniers" du Kilimanjaro, les nomades Chang-pa du Ladakh) : un patrimoine naturel et humain qui risque fort de n'exister un jour  que dans les livres d'histoire !

Il pense alors que les auteurs ont alors un devoir de réalisation qui prenne position, en vertu de convictions profondes, sur les problèmes de leurs temps en faveur de ce patrimoine.

L'évolution personnelle et l'engagement le mènent à se consacrer à des thèmes documentaires de société : par exemple les enfants déficients visuels et leur souffrance par les regards des autres, la discrimination des personnes handicapées en France, les mines antipersonnels au Mozambique, l'exploitation éhontée de pierres précieuses en Tanzanie?

Le documentaire est alors porteur d'un point de vue d'auteur (avec modestie) et dont le traitement procède d'une vraie écriture audiovisuelle, à la différence du reportage (dont la confusion des genres se généralise).


Quelques réalisations pour diffusions Tv. Lire l'article

contact :
Laurent Cistac

ltcistac@club-internet.fr


Publié dans Vie de l'association

Commenter cet article