Les scénaristes ont de l'avenir ou Le Storytelling, B-A BA du Post Moderne

Publié le par Catherine Cuenca


Pas un domaine de la vie sociale et culturelle n'échappera au pouvoir des histoires. Politique, management, marketing, psychologie, économie, spiritualité... et perte de poids. La narration est LA solution pour changer le monde. L'art de raconter des histoires s'impose comme  un outil capable de synthétiser l'information dans un cerveau saturé de "harcèlement textuel".

Dans un article publié sur le site de Contre-feux, Christian Salmon débusque, décrit et dénonce les abus du "Nouvel Ordre Narratif qui se constitue sous nos yeux et ambitionne de nous transformer en sujets captifs d'une expérience rêvée ou écrite par un Big Brother conteur".

Bourré d'informations, d'exemples drôles, surprenants ou inquiétants, je vous recommande la lecture de ce texte Les nouvelles fictions du capital qui ouvre sur des perspectives du pire au meilleur selon qu'on l'applique à la pédagogie ou à l'instinct guerrier.

Et je ne peux m'empêcher de vous renvoyer au savoureux et hilarant Saga, roman de Tonino Benacquista où une bande de scénaristes loosers devenus cultes finissent conseillers de la Maison Blanche.


Contre-feux, revue littéraire de Lekti-ecriture.com.
Christian Salmon, écrivain et fondateur en 1993 du Parlement International des Ecrivains.


Publié dans L'avenir est ici...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article