Les nouvelles modalités du fonds d'aide à la production audiovisuelle en Rhône-Alpes, une bonne et deux mauvaises nouvelles

Publié le par Catherine Cuenca


"La Région Rhône-Alpes augmente de manière significative ses plafonds d’intervention pour l'aide à la production audiovisuelle, dans le but de favoriser la localisation de projets ambitieux et innovants sur son territoire." (extrait du dossier de presse)

Ça, c'était la bonne nouvelle.

La mauvaise n°1, c'est que le budget du fonds de soutien reste, lui, inchangé par rapport à 2006.
En conséquence, il y aura moins de projets aidés.

La mauvaise n°2, c'est que ni l'aide à l'écriture ni l'aide au développement ne profitent de cette augmentation des plafonds.

Les auteurs continueront donc à développer les projets sur leurs fonds personnels, comme d'hab.

Quand on sait que le moindre projet un tant soit peu sérieux nécessite six mois (à plusieurs années) de travail. Parce qu'écrire n'est que la face émergée de l'iceberg et qu'avant de savoir quoi écrire, il faut explorer ce qui se cache sous la surface de la mer.
Qui sait que le travail d'un auteur n'est rien de moins que l'organisation du chaos, la compréhension, l'assimilation, la structuration d'une infinité de choix ? La puissance et la cohérence, voilà ce que tout auteur recherche. Voilà ce qui prend tant de temps et reste invisible, impalpable et si complexe à évaluer. Donc à financer...
Et pourtant, "que serions-nous sans le secours de ce qui n'existe pas ?" (Valéry)



Pour revenir au pragmatique :

Ces nouveaux plafonds seront applicables aux dossiers déposés pour la deuxième session 2007 du Fonds  de soutien (date limite de dépôt : 27 avril).

       •  Téléfilm, série télévisée  L’aide régionale est plafonnée à 180 000 € par oeuvre (unitaire ou série) et par an, représentant 15%  maximum du budget de production, dans la limite de 1 000 € par minute.

    •  Animation pour la télévision  L’aide régionale est plafonnée à 180 000 € par oeuvre (unitaire ou série) et par an, représentant 15%  maximum du budget de production, dans la limite de 1 000 € par minute.

    •  Documentaire de création  L’aide régionale est plafonnée à 70 000 € par oeuvre (unitaire ou série) et par an, représentant 25%  maximum du budget de production, dans la limite de 750 € par minute.

    •  Recréation de spectacle vivant  L’aide régionale est plafonnée à 70 000 € par oeuvre (unitaire ou série) et par an, représentant 25%  maximum du budget de production, dans la limite de 750 € par minute.


Toutes les infos sur le site de la région, rubrique guide des aides, culture, page 2.

Publié dans Partenaires

Commenter cet article